Coran, hadiths et savants : Mohammed et la torture

From WikiIslam, the online resource on Islam
Jump to navigation Jump to search
Under construction icon-yellow.svg

This article or section is being renovated.

Lead = 2 / 4
Structure = 4 / 4
Content = 4 / 4
Language = 4 / 4
References = 4 / 4
Lead
2 / 4
Structure
4 / 4
Content
4 / 4
Language
4 / 4
References
4 / 4


The Islamic Tradition Itself
Qur'an, Hadith and Sunnah
Textual History of the Qur'an
Satanic VersesPrevious Scriptures
Abu Hurayrah
Muhammad
OathsBooty
Special EntitlementsJihadExecutions
TerrorTortureWar
WivesWhite ComplexionDeath
Women
Al-'AzlBeautyFGMHijabHonor Killing
MahrRapeViolenceWife Beating
Jihad
Peaceful Coexistence
Defensive Jihad
Offensive JihadMiscellaneous Verses
Mujahids
Forced ConversionScholars on Jihad
Non-Muslims
ApostatesAtheistsChristians & Jews
CharacteristicsFriendship
Miscellaneous
AishaAlcoholAmputationAnimals
Banu QurayzaCosmologyCreation
DhimmaForbidden ThingsHomosexuality
HeavenHellHygieneJizyahLying
MischiefMusicChild MarriagePictures
PredestinationPunishmentsRace and Tribe
ReproductionSexualitySlaveryStoning
Toilet EtiquetteUrineSexualityOccultZakat
Peculiar Traditions


Selon la tradition, Mohammed, a approuvé et même ordonné l'utilisation de la brûlure, de la crucifixion, de l'amputation et d'autres tourments physiques, à la fois comme punitions pour ses ennemis et pour obtenir des informations. Concernant la torture par le Feu , la règle est l'interdiction car considéré comme un châtiment exclusif à Allah mais il existe des exceptions en effet Mohamed et les plus illustres compagnons ont fait usage de torture par le feu ( voir fatwa à la fin de cette article ) . Ces punitions étaient toutes courantes et pratiquées par l'Empire byzantin voisin, l'Empire sassanide et les rois et seigneurs de guerre arabes de l'époque.

Coran

38. Le voleur et la voleuse, à tous deux coupez la main, en punition de ce qu'ils se sont acquis, et comme châtiment de la part d'Allah. Allah est Puissant et Sage.
2. La fornicatrice et le fornicateur, fouettez-les chacun de cent coups de fouet. Et ne soyez point pris de pitié pour eux dans l'exécution de la loi d'Allah - si vous croyez en Allah et au Jour dernier. Et qu'un groupe de croyants assiste à leur punition.
Et ton Seigneur révéla aux Anges: "Je suis avec vous: affermissez donc les croyants. Je vais jeter l'effroi dans les coeurs des mécréants. Frappez donc au-dessus des cous et frappez-les sur tous les bouts des doigts
L'unique rétribution de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment

Hadith


L'histoire des gens 'Ukil torturés à mort

Sahih Bukhari/Muslim / Daoud

Narré par Anas ibn Malik : Un groupe de huit hommes de la tribu de 'Ukil vint voir le Prophète et ils trouvèrent alors que le climat de Médine ne leur convenait pas. Alors, ils ont dit: "Ô Apôtre d'Allah! Fournissez-nous du lait." L'Apôtre d'Allah a dit: "Je vous recommande de rejoindre mon troupeau de chameaux." Alors ils sont allés et ont bu l'urine et le lait des chameaux (comme médicament) jusqu'à ce qu'ils soient sentirent mieux et reprirent des forces . Puis ils ont tué le berger et chassé les chameaux, et ils sont devenus mécréants après être devenus musulmans. Lorsque le Prophète fut informé , il envoya des hommes à leur poursuite, et avant que le soleil ne se lève haut, ils furent capturés, et il eut les mains et les pieds coupés. Puis il a commandé des clous qui ont été chauffés et frottés sur leurs yeux puis ont été jetté sous le soleil ils ont été laissé dans la Harra (c'est-à-dire la terre rocheuse de Médine). Ils ont demandé de l'eau, et personne ne leur en a fourni jusqu'à leur mort Abu Qilaba, un des narrateur a dit : "Ils ont commis des meurtres et des vols et ont combattu Allah et Son Apôtre, et ont répandu le mal dans le pays.")

cette histoire est présente dans presque tous les recueils de hadith Sahih sans variation dans l'histoire seul quelques mots changent, par soucis de lecture nous exposons uniquement l'une des versions présentes chez boukhari mais en référence( en bleu ) vous avez les autres sources de ce hadith ainsi que les autres variantes les de chez Boukhari ( une dizaine) et de Muslim (deux)

Narré par Anas : Le Prophète a coupé les mains et les pieds des hommes appartenant à la tribu des 'Uraina et n'a pas cautérisé (leurs membres saignants) jusqu'à leur mort.
Ikrima a rapporté: Ali a brûlé certaines personnes et cette nouvelle est parvenue à Ibn 'Abbas, qui a dit: "Si j'avais été à sa place, je ne les aurais pas brûlés, comme le Prophète a dit: 'Ne punissez pas (personne ) avec le châtiment d'Allah.' Sans aucun doute, je les aurais tués, car le Prophète a dit : « Si quelqu'un (un musulman) abandonne sa religion, tuez-le. "

Abu Daoud

Narré Abdullah ibn Umar: Certaines personnes ont attaqué les chameaux du Prophète, les ont chassés et ont apostasié. Ils ont tué le berger du Messager d'Allah qui était un croyant. Il (le Prophète) a envoyé (des gens) à leur poursuite et ils ont été capturés. Il avait les mains et les pieds coupés, et les yeux crevés. Le verset concernant le combat contre Allah et Son Prophète (paix soit sur lui) a ensuite été révélé. C'étaient les gens dont Anas ibn Malik a informé al-Hajjaj quand il lui a demandé.
Narré AbuzZinad: Quand le Messager d'Allah (paix soit sur lui) a coupé (les mains et les pieds de) ceux qui avaient volé ses chameaux et il a eu les yeux détruits par le feu ,' ' Allah l'a réprimandé pour cette (action) et Allah, l'Exalté, a révélé: "L'unique rétribution de ceux qui font la guerre contre Allah et Son Messager et luttent avec force et force pour le mal à travers la terre est l'exécution ou la crucifixion ."
D'après Abdullah ibn Abbas : Le verset "La punition de ceux qui font la guerre contre Allah et Son Apôtre, et s'efforcent avec force et force pour le mal à travers la terre est l'exécution, ou la crucifixion, ou la coupure des mains et des pieds du côté opposé ou l'exil de la terre...le plus miséricordieux" a été révélé à propos des polythéistes. Si l'un d'eux se repent avant d'être arrêté, cela n'empêche pas de lui infliger la punition prescrite qu'il mérite.

Sira

Ibn Ishaq

Mohammed ibn. Amr , m'a dit que 'Umar avait dit à l'apôtre : 'Laisse-moi arracher les deux dents de devant de Suhayl ; sa langue sortira et il ne pourra plus parler contre toi. Il répondit: "Je ne le mutilerai pas, sinon Dieu me mutilerait bien que je sois prophète."
J'ai entendu dire que dans cette tradition l'apôtre a dit à 'Umar, 'Peut-être qu'il prendra une position pour laquelle vous ne le blâmerez pas".
Ibn Ishaq (d. 768); Ibn Hisham (d. 833), A. Guillaume, ed, The Life of Muhammad [Sirat Rasul Allah], Oxford UP, p. 312, ISBN 0-19-636033-1, 1955, https://archive.org/details/GuillaumeATheLifeOfMuhammad/page/n1/mode/2up 
ابن إسحاق; ابن هشام, سيرة ابن هشام ت السقا, vol. 1, al-Maktabah al-Shamilah, p. 649, https://app.turath.io/book/23833 
Yazid b. Abu Habib de Bukayr b. 'Abdallah b. al-Ashajj de Sulayman b. Yasar d'Abu Ishaq al-Dausi d'Abu Hurayra, m'a dit que ce dernier a dit : « L'apôtre m'a envoyé parmi un certain nombre de pillards avec des ordres que si nous mettions la main sur Habbar ou l'autre homme qui est arrivé le premier à Zaynab avec lui, nous devions les brûler au feu. Le jour suivant, il nous envoya dire : « Je vous ai dit de brûler ces deux hommes si vous les teniez ; puis j'ai réfléchi que personne n'a le droit de punir par le feu, sauf Dieu, donc si vous les capturez, tuez-les.
Ibn Ishaq (d. 768); Ibn Hisham (d. 833), A. Guillaume, ed, The Life of Muhammad [Sirat Rasul Allah], Oxford UP, p. 316, ISBN 0-19-636033-1, 1955, https://archive.org/details/GuillaumeATheLifeOfMuhammad/page/n1/mode/2up 
ابن إسحاق; ابن هشام, سيرة ابن هشام ت السقا, vol. 1, al-Maktabah al-Shamilah, p. 657, https://app.turath.io/book/23833 

Al Tabari

Selon Ibn Humayd--Salamah--Ibn Ishaq: Quand le Messager de Dieu a vu Hamzah dans cet état (éventré avec son foi extrait et mangé par Hind), il a dit: "Si ce n'était pas que Safiyyah pleurerait, ou que cela deviendrait une sunnah (pratique standard) après moi, je le quitterais pour qu'il trouver son chemin dans le ventre des bêtes sauvages ou les récoltes des oiseaux. Si Dieu me donne la victoire sur Quraysh à tout moment, je vais mutiler trente de leurs hommes !" Lorsque les musulmans virent la douleur et la rage du Messager de Dieu face à ce qui avait été fait à son oncle, ils dirent : « Par Dieu, si un jour nous sommes victorieux contre eux, nous les mutilerons d'une manière qu'aucun des Arabes ne n'a jamais mutilé quelqu'un."
al-Tabari (d. 923), W. Montgomery Watt; M. V. McDonald, eds, The History of al-Tabari [Ta’rikh al-rusul wa’l-muluk], vol. VII, SUNY Press, p. 133, ISBN 0-88706-344-6, 1987, https://archive.org/details/HistoryAlTabari40Vol/History_Al-Tabari_10_Vol/page/n1805/mode/2up 
أبو جعفر الطبري, تاريخ الرسل والملوك, vol. 2, al-Maktabah al-Shamilah, pp. 528-529, https://app.turath.io/book/9783 
See Also Ishaq:387

Um qirfa était une veille femme respectée et puissante parmis les polyhéistes, elle s'opposa au prophète puis fit prisonnière et écartelé à mort tandis que sa fille prise comme esclave sexuelle

Um qirfa était une très vieille femme.) Il a également pris une des filles d'Umm Qirfah et 'Abdallah b. Mas'adah prisonnier. Zaid b. Harithah a ordonné à Qays de tuer Umm Qirfah, et il l'a tuée cruellement. Il a attaché chacune de ses jambes avec une corde et a attaché les cordes à deux chameaux, et ils l'ont coupée en deux. Puis ils ont amené la fille d'Umm Qirfah et 'Abdallah b. Mas'adah au Messager de Dieu. La fille d'Umm Qirfah appartenait à Salamah b. 'Amr b. al-Akwa', qui l'avait prise, elle appartenait à une famille distinguée de son peuple : les Arabes avaient l'habitude de dire : « Si tu avais été plus puissant qu'Umm Qirfah, tu n'aurais pas pu faire plus. Le Messager de Dieu la demanda à Salamah, et Salamah la lui donna. Il la donna ensuite à son oncle maternel, Hazn b. Abi Wahb, et elle lui enfanta 'Abd al-Rahman b. Hazn.
al-Tabari (d. 923), Michael Fishbein, ed, The History of al-Tabari [Ta’rikh al-rusul wa’l-muluk], vol. VIII, SUNY Press, pp. 96-97, ISBN 0-7914-3149-5, 1997, https://archive.org/details/HistoryAlTabari40Vol/History_Al-Tabari_10_Vol/page/n2028/mode/2up 
أبو جعفر الطبري, تاريخ الرسل والملوك, vol. 2, al-Maktabah al-Shamilah, p. 643, https://app.turath.io/book/9783 
Selon Ibn Ishaq : Kinanah , qui possédait le trésor des Banu Nadir, fut amené au Messager de Dieu, qui l'interrogea ; mais il a nié savoir où il se trouvait. Alors le Messager de Dieu fut amené à un Juif qui lui dit: "J'ai vu Kinanah marcher autour de cette ruine tous les matins." Le Messager de Dieu dit à Kinanah : « Que dis-tu ? Si nous le trouvons en ta possession, je te tuerai. "Très bien," répondit-il. Le Messager de Dieu a ordonné que la ruine soit déterrée, et une partie du trésor en a été extraite. Puis il lui a demandé le reste. Kinana a refusé de le rendre; ainsi le Messager de Dieu donna des ordres le concernant à Zubair, en disant: "Torturez-le jusqu'à ce qu'ils vous disent ou se trouve le trésor ." Zubair a posé sa torche sur sa poitrine jusqu'à ce que Kinanah ait presque expiré; puis le Messager de Dieu le donna à Muhammad b. Maslamah, qui le décapita pour venger son frère Mahmud b. Maslamah.
al-Tabari (d. 923), Michael Fishbein, ed, The History of al-Tabari [Ta’rikh al-rusul wa’l-muluk], vol. VIII, SUNY Press, pp. 122-123, ISBN 0-7914-3149-5, 1997, https://archive.org/details/HistoryAlTabari40Vol/History_Al-Tabari_10_Vol/page/n2028/mode/2up 

أبو جعفر الطبري, تاريخ الرسل والملوك, vol. 3, al-Maktabah al-Shamilah, p. 14, https://app.turath.io/book/9783 
See Also Ishaq:515

Ainsi Mohamed usa de torture par le feu pour que Kinana livre des informations fait rare Il usa de la torture par le feu alors interdite dans d'autres hadiths.

bn Humayd--Salamah--Ibn Ishaq--Umayyah b. Abdallah b. 'Amr b. Othman b. 'Affan : [On m'a dit] que Malik b. 'Awf a envoyé des espions pour surveiller et obtenir des renseignements sur l'ennemi, mais qu'ils sont revenus avec leurs articulations disloquées. Lorsque Malik, exprimant sa détresse, a demandé ce qui leur était arrivé, ils ont dit: "Nous avons vu des hommes blancs sur des chevaux noirs et blancs, et, par Dieu, avant que nous puissions résister, nous avons été frappés comme vous le voyez." [Cette nouvelle], cependant, n'a pas dissuadé Malik de suivre la voie qu'il avait l'intention de suivre.
al-Tabari (d. 923), Ismail K. Poonawala, ed, The History of al-Tabari [Ta’rikh al-rusul wa’l-muluk], vol. IX, SUNY Press, p. 6, ISBN 0-88706-691-7, 1990, https://archive.org/details/HistoryAlTabari40Vol/History_Al-Tabari_10_Vol/page/n2267/mode/2up 
أبو جعفر الطبري, تاريخ الرسل والملوك, vol. 3, al-Maktabah al-Shamilah, p. 72, https://app.turath.io/book/9783 

Avis de Savants

Fatwa d'islamQA :

Cette interdiction de punir quiconque en brûlant avec du feu est la règle générale, mais la majorité des érudits ont fait une exception dans le cas de brûler avec du feu à titre de châtiment de représailles ( qisaas= talion ) et d'adapter la punition au crime. Si quelqu'un brûle une autre personne, il est permis, selon ce point de vue, de le punir en le brûlant, en guise de châtiment de représailles.

Ils ont cité comme preuve de cela les versets dans lesquels Allah, le Très-Haut, dit (interprétation du sens) :

Le talion s'applique à toutes choses sacrées. Donc, quiconque transgresse contre vous, transgressez contre lui, à transgression égale.sourate 2 194

à notez que cette fatwa a justement utilisé par les membres de daech à propos du pilote jordanien brulé en effet étant un pilote Daech part du principe qu'il a certainement tué des musulmans par le feu et donc son chatiment par le feu est la stricte application des avis de savants cité par islamqa.

"L'état islamique " ( Daech) a brulé vivant un pilote d'avion Jordanien sa torture fut diffusé dans une vidéo qui choqua jusque dans le monde musulman dont certains qui les condamnère en vertu de l'interdiction de bruler des gens y voyona la une faute claire prouvant que Daech n'est pas islamique et Daech s'est justifié dans un communiqué en utilisant les même arguments qu'islamqa c'est à dire des arguments et positions déja connu dans le sunnisme :

Le groupe a déclaré que Muath al-Kaseasbeh méritait la punition car il avait lui-même brûlé vif de nombreux civils. Et ainsi, "l'État islamique a décidé d'enfermer [Muath al-Kaseasbeh] dans une cage (représentant un bâtiment), de le brûler vif, puis de jeter des briques de béton sur son corps (similaire à la façon dont une personne est brûlée par une frappe aérienne et la bâtiment tombe sur son corps)), en tant que Qisaas (punition de rétribution) pour ce qu'il a fait aux musulmans à al-Raqqah."