Priapisme (Érection permanente)

From WikiIslam, the online resource on Islam
Jump to: navigation, search
Du dieu grec Priape.

Priapisme[edit]

Le Priapisme est une affection médicale potentiellement douloureuse, dans laquelle le pénis ou le clitoris restent en érection permanente[1] et ne reviennent pas à l'état flacide, malgré l'absence de stimulation physique et psychologique, pendant quatre heures. Le nom vient du dieu grec Priape, un dieu de la fertilité souvent représenté avec une érection largement disproportionnée et permanente.

Le Priapisme est considéré comme une urgence médicale, laquelle doit recevoir un traitement approprié par un praticien médicalement qualifié. La durée d'une érection normale avant d'être qualifiée de priapisme est encore controversée. Certaines sources disent qu'une érection de pénis de plus de six heures, plutôt que 4 heures, peut-être qualifiée de priapisme.[2]

Priapisme au Paradis[edit]

Selon les écritures islamiques, tous les Musulmans mâles qui sont admis au Paradis souffriront techniquement de priapisme. Un hasan hadith[3] de Ibn Majah (un des six hadiths canoniques de la collection) concernant les 72 vierges donne ce détail sur les attributs physiques donnés aux hommes par Allah pour les soutenir (les mâles musulmans "auront un pénis toujours érigé").[4] Al Suyuti (une des autorités sur le dernier jour, de l'école Shafi) a aussi écrit que le "pénis" des Elus ne mollit jamais. L'érection est éternelle.[5]

Erection post-mortem[edit]

Une érection dûe à la mort, une "convoitise d'ange" ou une érection terminale est un phènomème post-mortem, techniquement un priapisme. Elle a été observée sur les cadavres de mâles humains[6] et aussi dans le monde animal. Il est possible que la plus fameuse occurrence soit le mammouth de la Berezovka[7] découvert en 1900.

Bien qu'il soit habituelllement observé sur les victimes de pendaisons, le priapisme est aussi observé sur des victimes de morts violentes par empoisonnement, par tirs mortels dans le cerveau ou autres embolies cérébrales. Il peut aussi être causé par la putréfaction.[8] Dans de rares cas survient l'éjaculation de sperme.[9]

Érection de Mahomet à sa mort[edit]

Abu al-Fida (1273-1331) était un géographe et historien musulman. Il relate que le Prophète Mahomet subit une érection post-mortem. Ali ibn Abi Talib, le 4e Bien-guidé Calife de l'Islam (et aussi le gendre et cousin) lava son corps après sa mort ; il s'exclama "O prophète, Ton pénis est dressé jusqu'au Ciel !"[10]

Le courant principal de l'Islam et les sources islamiques disent qu'il fut empoisonné par une femme Juive. Cependant les effets du poison furent seulement progressifs. Les hadiths autour de sa mort cont concordants avec la possibilité qu'il souffrit d'une embolie du cerveau conduisant à son érection port-mortem.[11]

Voir aussi[edit]

En anglais

  • Paradis - Une page carrefour qui mène vers les autres articles en rapport avec le Paradis
  • Mort de Mahomet - Une page carrefour qui mène vers les autres articles en rapport avec la mort de Mahomet

Traductions

Liens externes (en anglais)[edit]

  • Priapisme - Hosam S Al-Qudah, eMédecine, 20 janvier 2012

Références[edit]

  1. Gharahbaghian L (November 2008). "Clitoral Priapism with No Known Risk Factors". West J Emerg Med 9 (4): 235–7. PMC 2672283. PMID 19561754.
  2. C. Van der Horst, Henrik Stuebinger, Christoph Seif, Diethild Melchior, F.J. Martinez-Portillo, K.P. Juenemann, ”Priapasm – Etiology, Pathophysiology and Management,” International Braz J Urol (Brazilian Society of Urology) Vol. 29 (5): 391-400, septembre-octobre 2003
  3. Shaykh Gibril Haddad - How Many Wives Will The Believers Have In Paradise? - SunniPath, Question ID:4828, July 3, 2005
  4. "Abu Umama a raconté : "Le Prophète de Dieu a dit, 'Quiconque que Dieu admet au Paradis sera marié avec 72 femmes ; deux d'entre elles sont des houris et soixante dix de cette dotation sont des habitantes [femelles] de l'enfer. Tous auront des organes sexuels libidineux et un pénis toujours érigé.' " - Sunan Ibn Majah, Zuhd (Livre de l'Abstinence) 39
  5. "Chaque fois que nous dormons avec une Houri, nous la trouvons vierge, le pénis des Elus ne mollit jamais. L'érection est éternelle ; la sensation ressentie à chaque fois vous faites l'amour est proprement délicieuse et hors de ce monde ; si vous l'expérimentiez dans ce monde, vous vou évanouieriez. Chaque élu [cad. Musulman] épousera soixante dix [sic] houris, à côté de la femme qu'il a épousé sur la Terre, et toutes auront des vagins appétissants." - Al-Suyuti, Al-Itqan fi Ulum al-Qur'an, p. 351
  6. Willis Webster Grube (1897). (en) Un compendium de médecine pratique à l'usage des étudiants et des praticiens en médecine. Hadley Co.. Consulté le 26-01-2007. "L'érection a été souvent observée à la suite d'atteintes au cervelet et à la moëlle épinière. Dans plus de 11 cas d'hémorragies cérébrales, l'érection du pènis a été notée six fois par Serres. La mort par pendaison est souvent accompagnée par une érection partielle."
  7. E. W. Pfizenmayer (1926). "Mammutleichen und Urwaldmenschen". pp. 165-167
  8. Steve Bourget (2006). (en) Sexe, mort et sacrifices dans la religions des Moches et culture visible. page 124. Presses de l'Université du Texas.
  9. Science Editor, Stefan Anitei - Les hommes morts peuvent avoir réllement une érection ! Parfois ils éjaculent, aussi ... - Softpedia
  10. "Sibi robur ad generationem, quantum triginta viri habent, inesse jactaret; ita ut unicâ horâ posset undecim feminis satisfacere, ut ex Arabum libris refert Stus Petrus Paschasius, c. 2 (Maracci, Prodromus Alcoran, p. iv. p. 55. See likewise Observations de Belon, l. iii. c. 10, fol. 179, recto). Al Jannabi (Gagmer, tom. iii. p. 487) records his own testimony that he surpassed all men in conjugal vigour; and Abulfeda mentions the exclamation of Ali, who washed his body after his death, “O propheta, certe penis tuus cælum versus erectus est” (in Vit. Mohammed. p. 140)." - Edward Gibbon's (en) "The Decline and Fall of the Roman Empire" Vol. 9 - Note infrapaginale 175
  11. Les coloquintes sont des sortes de petits melons sauvages poussant dans le désert. Elles contiennent généralement de la cucurbitacine, une toxine naturelle pouvant provoquer une grave intoxication pouvant être mortelle. Ces plantes poussent naturellement dans le désert arabique, autour des campements.