Les origines païennes de l'Islam

From WikiIslam, the online resource on Islam
Jump to: navigation, search

Cet article traite de la religion monothéiste de l'Islam et de son héritage pré-islamique païen.

Cultes à la Ka'aba[edit]

Selon les hadiths, la Ka'aba à La Mecque était le centre de l'adoration d’idoles, comprenant environs 360 temples d’idoles différents:

Rapporté par 'Abdullah ibn Masud: Le prophète entra à La Mecque ,(et en ce temps) il y a avait trois cent soixante idoles autour de la Ka'aba. Il a commencé à s'attaquer aux idoles avec un bâton qu'il avait dans sa main et réciter: "La Vérité (Islam) est venu et le Mensonge (mécréance) a disparu."

Le prophète s'est débarrassé des 360 idoles mais a gardé pour l'islam, la Ka'aba et sa Pierre Noire, en justifiant qu'Abraham et Ismaël l'avaient construite. Même si il n'y a aucune preuve archéologique de l'existence de la Ka'aba quelques centaines d'années avant la naissance de Mahomet. En fait, les propres mots de Mahomet réfutent tout lien qu'il voulait faire avec Abraham, Ismaël et la Ka'aba.

Le Coran dit qu'Abraham l'a construite :

[Et rappelle-toi], quand nous fîmes de la Maison un lieu de visite et un asile pour les gens - Adoptez donc pour lieu de prière, ce lieu où Abraham se tint debout - Et Nous confiâmes à Abraham et à Ismaël ceci : "Purifiez Ma Maison pour ceux qui tournent autour, y font retraite pieuse, s'y inclinent et s'y prosternent. (Islamfrance)

Mahomet ajoute qu'elle a été construite 40 ans avant le Temple de Jérusalem :

Rapporté par Abu Dhar: J'ai dit, "Ô apôtre d'Allah! Quelle mosquée a été construite la première?" Il a répondu, "Al Masjid al-Haram." J'ai demandé, "Quelle a été la suivante?" Il a répondu, "Al Masjid al-Aqsa (celle de Jerusalem)." J'ai demandé, "Quelle a été le temps d'intervalle entre ceux deux-là ?" Il a répondu, "quarante ans."

Le temple de Jérusalem a été batie par Salomon autour de 958-951 av J-C. Alors à en croire Mahomet, la Ka’aba doit avoir été construite approximativement en 998-991 av J-C. En revanche, Abraham a vécu aux alentours du XXe siècle av J-C donc Abraham et même Ismaël devaient être morts en ces temps-là.

Si l'on considère que Mahomet dit vrai, alors le Coran (et par cette même occasion Allah sont faux. Même si le Coran a juste sur le fait qu'Abraham et Ismaël ait construit la Ka'aba, c'est dans ce cas Mahomet et les hadith sahihs qui sont faux.

En réalité, la Ka'aba n'a rien à voir avec Abraham et Ismaël. C'est un patrimoine totalement païen. Le professeur égyptien et en premier lieu le modèle de la littérature arabe : le Dr. Taha Hussein a dit ce qui suit :

Le cas de cette épisode est vraiment très évident parce que c'est une date récente qui est entré en vogue juste avant la montée de l'Islam. Islam l'a exploitée pour des raisons religieuses.[1]

Par ailleurs, selon des hadiths sahihs, Mahomet avait même prévu son démantèlement :

Rapporté par Aswad: Ibn az-Zubayr m'a dit, "Aïcha avait l'habitude de te dire secrètement de nombreuses choses. Qu'est ce qu'elle t'a dit à propos de la Ka'aba?" J'ai dit, "Elle m'a dit que une fois que le prophète avait annoncé, 'Ô 'Aïsha! Si votre peuple n'était pas aussi proche de la période de l'ignorance (infidélité)! J'aurai démantelé la Ka'aba et aurai placé deux portes à l'intérieur : une pour l'entrée et l'autre pour la sortie" Plus tard Ibn az-Zubayr fit de même.

Le culte de la Ka'aba et le baiser sur la Pierre Noire sont juste les premières pratiques adoptés du VIIe siècle du paganisme et introduits au sein de la religion monothéiste de l'Islam.

Vénération de la Pierre Noire[edit]

Les dieux païens de la péninsule arabique pré-islamique étaient adorés sous la forme de rocher ou pierre rectangulaire. Par exemple la déité païenne 'Al-Lat', mentionné dans le Coran en 53:19 (Qur'an 53:19) et considéré par les païens pré-islamique comme la fille d'Allah, était vénérée sous la forme d'un rocher cubique à Ta'if en Arabie Saoudite. Un édifice a été bâti au dessus de cet roche pour marquer son lieu de culte.

Al-lat se tint à al-Ta'if, et était ultérieure à Manah. Elle était un rocher cubique à côté duquel certains Juifs avaient l'habitude de préparer une bouillie d'orge (sawiq). C'était 'Attab ibn-Malik de Thayif qui était chargé de la surveiller, et c'était lui qui avait construit un édifice sur et pour elle. [...]Elle est l'idole que Dieu mentionne quand Il dit : "Avez-vous vu Al-lat et al-ʿUzzā (Sourate 53:19)?[2]
Kitab Al-Asnam (Le livre des idoles), p 14
"Un principal objet vénéré était la pierre, il y avait aussi les affleurements ou les gros rochers, souvent rectangulaires ou de formes irrégulières, d'origines basaltique et de couleur noir… comptant aussi de nombreux bétyles, le plus connu étant la Pierre-noire de la Ka'aba à La Mecque qui est devenu l'objet sacré sanctuarisée le plus connu".[3]
Encyclopedia Britannica (Encyclopédie britannique)

Il est indéniable que la Pierre Noire était l'une des pierres et idoles vénérés à la Ka'aba par les païens de l'époque pré-islamique. La Pierre Noire était d'ailleurs embrassée durant les prières des païens pré-islamique. Même si Mahomet a abandonné 360 autres objets de la ka'aba, il a retenu parmi eux la Pierre Noire et a fait perduré la tradition du baiser de celle-ci. C'est la même pierre que les païens antérieurs à Mahomet embrassaient que les musulmans d'aujourd'hui embrasse en faisant leur pèlerinage à La Mecque.

Prier cinq fois vers la Mecque[edit]

Les païens ayant vécu avant l'Islam devaient prier cinq fois par jour vers La Mecque[4]. Mohammed l'a conservé pour la religion musulmane, cette pratique pré-islamique est évoquée dans un hadith qui conte la montée au ciel de Mohammed durant une nuit sur créature mythique appelée Al-Buraq, Allah dit à Mahomet une fois arrivé là-haut qu'il faut que chaque musulman réalise 50 prières par jour. A la suite des conseils de Moïse, Mahomet marchande avec Allah et réduit le nombre de prières à 5.

Les zoroastriens ont également comme attente de réciter leurs prières (kusti) au moins cinq fois par jour après s'être purifié par des ablutions. Donc même aujourd'hui ce n'est pas une pratique pure à l'Islam [5]. Mais contrairement aux musulmans, ils prient en direction du Soleil (à n'importe quel moment de la journée) et/ou du Feu Sacrée (si ils sont dans le Temple du feu). [6]

Jeuner le 10 du Mouharram[edit]

Les membres de la tribu païenne de Mahomet, les Quraychites, jeûnaient le 10 du mois de Mouharram. Bien que facultatif, Mahomet aurait préservé cette tradition païenne aussi.

Rapporté par 'Aisha: 'Ashura' (c.-à-d le dixième de Mouharram) était un jour où les Quraychites avaient comme tradition de jeûner durant la période pré-islamique de l'ignorance. Le prophète suivait aussi cette tradition. Donc, quand il a immigré vers La Mecque, il jeûnait ce jour et a ordonné (aux Musulmans) de jeûner ce jour. Quand le jeune du Ramadan a été établi, il est devenu optionnel de jeûner le jour de Ashura.

Tawaf entre Safâ and Marwah[edit]

Faire la circumambulation entre Safä et Marwah est un rituel islamique associé au pèlerinage à La Mecque. Safä et Marwars sont deux collines situées à La Mecque. Ce rituel repose sur une marche frénétique entre les deux monts, cela répété sept fois. L'origine vient d'une pratique pré-islamique encore païenne que Mahomet a gardé pour l'Islam, ordonné par une autre révélation coranique. [7]

Narrated 'Asim: "Âsim rapporte qu'il adressa à Anas ibn Mâlik la question suivante : "Aviez-vous de la répugnance à faire la course entre Es Safa et El Merwa ? - Oui, répondit-il, parce que c'était une coutume du temps du paganisme, et cela dura jusqu'au moment où Dieu révéla ces mots : "Certes, Es Safa et El Merwa sont parmi les rites prescrits par Dieu. Quiconque fait le pèlerinage au temple sacré ou la visite pieuse ne saurait faire mal en processionnant entre ces deux localités (sourate II, verset 153)" " (2.158)

Ces hadiths sahihs attestent clairement que Mahomet a adopté cette cérémonie païenne de la "période d'ignorance" pré-islamique et il l'a justifie avec une autre révélation coranique convenue.

Un mythe a aussi été crée autour du personnage d'Agar qui courait entre ces deux monts pour trouver de l'eau jusqu'à ce qu'elle trouve de l'eau de Zamzam. Même si cette histoire était vraie, quelle est la raison qui a poussé ces musulmans à faire le va-et-vient entre les deux monts pour plaire à un dieu. Cependant ce mythe n'a pas été fabriqué pour accentuer la justification du rituel, mais pour une tout autre raison : Mahomet essayait de vendre du Zamzam, appartenant à sa famille, comme une entreprise financière.

Exigence de l'Ihram[edit]

L'ihram est l'état du musulman qui entre au pèlerinage à La Mecque. Il comprend une série de procédures comme des rituels d'ablutions, le port de vêtement "Ihrmam", etc... L'Ihram était originalement une condition païenne pour adorer les idoles de la période pré-islamique. Mahomet a conservé cette pratique pour l'Islam. Les musulmans doivent se soumettre à l'Ihram pour effectuer le Hajj ou la Oumra.

Rapporté par 'Urwa: J'ai demandé à 'Aisha : ...Mais en réalité, cette inspiration divine a été descendue concernant les Ansâr qui avaient l'habitude de réaliser l'“Ihram” pour adorer une idole appelée “Manat” qu'ils avaient l'habitude d'adorer dan une place appelée Al-Mushallal avant qu'ils n'embrassent l'Islam, et quiconque réalise l'Ihram (pour les idoles), n'est pas considéré comme pur pour faire le Tawaf entre Safa et Marwa.

Les sept circumambulations[edit]

Pendant le rituel islamique de Tawaf, les musulmans tournent autour de la Ka'aba sept fois. Dans la rituel matrimonial hindoux du Satphere, le couple marié tourne autour d'un feu aussi sept fois. Dans ces deux cas de rituels, des prières religieuses sont répétées pendant la circumambulation.

La circumambulation consiste à se joindre dans un cercle autour d'un objet spécifique. Dans l'Islam, les adorateurs et les pèlerins font cela autour de la Ka'aba à La Mecque. Les païens de la période pré-islamique avaient l'habitude d’exécuter aussi ce rituel pour satisfaire le dieu lune Hubal, les 360 déités et Allah (qui était simplement compté par les nombreuses déités adorés ici). Mahomet lui-même suivait ce rituel, même avant que les 360 idôles à l'intérieur de la Ka'aba soient détruites.

Le Judaïsme et le Christianisme (qui sont appelés dans l'Islam les gens du Livre) ne pratiquent pas ce rituel de circumambulation pour contenter Dieu. Deux autres religions qui sont l'Hindouisme et le Bouddhisme qui détiennet aussi cette pratique, religions qui sont d'ailleurs antérieures à l'Islam et accusés par cette même religion de "païens" et de commettre de l’idolâtrie.

Le symbole du croissant de lune[edit]

Hubal était le dieu lune adoré à la Ka'aba. Le croissant de lune était le symbole de Hubal. Le grand-père païen de Mahomet : Abd al-Muttalib a failli sacrifier Abdhallah, le père de Mahomet à la Ka'aba, pour Hubal. D'après Ibn Hisham :

Une flèche a montré que c'était 'Abdullah qui devait être sacrifié. Alors 'Abdul Muttalib emporta le garçon pour la Ka'aba avec un rasoir pour le sacrifier. Les quraychites, ses oncles de la tribu de Mahkzum et son frère Abu Talib ont cependant essayé de le dissuader. Ils lui ont suggéré de faire appel à une voyante. Elle a ordonné que les flèches de divination devaient être tirés entre 'Abdullah ainsi que dix chameaux. La quantité de chameaux a finalement atteint la centaine. Ils ont alors tous été sacrifiés pour la satisfaction de Hubal.[8]

La Ka'aba, sanctuaire le plus sacré de l'Islam, fut un endroit où de telles sacrifices humains ont eut lieu pour Hubal. Quand Mahomet a instauré l'Islam, il a discrédité Hubal. Pendant la bataille de Badr, son ennemi Abu Sufyan a prié la transcendance du dieu lune Hubal invoquant "Ô Hubal, soit grand". Mahomet a ensuite demandé à ses partisans de crier en retour "Allah est plus grand." [9]

Est-ce que le dieu lune Hubal n'est désormais plus le "plus grand" ? Est-ce que l'Islam est complètement libéré de l'influence de la lune ? Regardez attentivement les mosquées partout dans le monde et vous serez susceptibles de voir le symbole de Hubal, le croissant de lune, positionné à la plus haute hauteur de la mosquée. Équivalent à la croix du Christianisme et à l'étoile de David pour le Judaïsme, le croissant de lune est maintenant un symbole universel pour l'Islam.

Il est aussi possible que l'adoration de Hubal ne soit pas sans conséquence sur l'Islam. Et en effet, curieusement, la prière païenne de l'ennemi de Mahomet, Abu Sufyan, était "Ô Hubal, soit grand".

Voir aussi[edit]

Traductions

  • Une version de cette page est aussi disponible dans les langues suivantes : anglaise, russe.

Liens externes[edit]

Références[edit]

  1. Comme cité dans Mizan al-Islam de Anwar al-Jundi, p. 170
  2. Le livre des idoles, p 14; (traduit par Kitab Al-Asnam) de Hisham Ibn-Al-Kalbi, 819 CE, traduction par Nabih Amin Faris (passage retranscrit en français), 1952
  3. Encyclopedia Britannica - Arabian Religions (Encyclopédie britannique - Religions arabes), p1059, 1979
  4. The Encyclopedia of Islam (edited by Eliade) (L'encyclopédie de l'Islam (édité par Eliade) P. 303FF
  5. Bowker, John, The Oxford Dictionary of World Religions (Le dictionnaire d'Oxford des religions du monde), New York, Oxford University Press, 1997, pp. 763-764
  6. Joseph H. Peterson - GAHS (prayers for each period of the day) - Avesta Zoroastrian Archives, accessed May 27, 2011
  7. "As Safa et Al Marwah sont vraiment parmi les lieux sacrés d'Allah. Donc, quiconque fait pèlerinage à la Maison ou fait l'Umra ne commet pas de péché en faisant le va-et-vient entre ces deux monts. Et quiconque fait de son propre gré une bonne oeuvre, alors Allah est Reconnaissant, Omniscient. (Islamfrance)" - Qur'an 2:158
  8. Ibn Hisham 1/151-155; Rahmat-ul-lil'alameen 2/89,90
  9. "... Après cela, il commença à réciter joyeusement "Ô Hubal, le grand ! (1)", sur ce le prophète dit à ses compagnons "Pourquoi ne lui répondez-vous pas en retour", ils ont dit "Ô apôtre d'Allah, que devons-nous dire ? ", il dit, "Dites : Allah est Plus Grand et Plus Sublime encore."..." - (Sahih Bukhari 4:52:276)