Cas de blasphème Mahomet-Nounours

From WikiIslam, the online resource on Islam
Jump to: navigation, search

Le cas de blasphème Mahomet-Nounours concerne l'arrestation, l'inculpation, le procès, l'emprisonnement et la libération d'un professeur britannique, Gillian Gibbons, qui travaillait au Soudan.

En novembre 2007, à la suite d'une plainte de parents et de ses collègues, cette dame âgée de 44 ans fut arrêtée sous l'inculpation de blasphème. Son crime était d'avoir autorisé sa classe d'école primaire, avec des élèves âgés de 7 ans, au Unity High School (collège), à nommer un ours en peluche (un brave nounours) Mahomet. Elle fut officiellement inculpée pour "insultes à la religion, incitation à la haine et mépris affiché à des croyances religieuses,".[1][2]

Ironiquement, le 30 novembre, alors que Gibbons appelait les non-Musulmans à la tolérance envers les Musulmans, dix mille[3][4] Musulmans protestataires défilèrent dans les rues, la plupart brandissant des épées, des machettes et des gourdins, demandant que Gibbons soit exécutée après que des Imans à travers la ville eurent dénoncé ses actions pendant le jour de la Jamaa (vendredi, jour de prière), certains appelant à la violence.[5][6][7]

Pendant la marche, les protestataires chantaient "Honte, honte à la Grande Bretagne", "Pas de tolérance : exécution !" "Tuez la, fusillez la"[5] Des journalistes occidentaux ont été molestés et des journaux portant leurs photographies ont été brûlés.[8] Des centaines policiers anti-émeutes ont été déployés, mais ils ne tentèrent pas d'arrêter la manifestation.[4] Par crainte pour sa sécurité, elle a été transfèrée dans un lieu secret.[9]

L'assemblée soudanaise des Oulémas, qui est composée des clercs du plus haut niveau, a appelé à un dur châtiment, "Ce qui est arrivé n'est pas un hasard ni par ignorance mais par une action calculée et par un nouveau cercle complotant contre l'Islam"[10]

Cependant, suite aux réactions que cette affaire a provoquées en Grande-Bretagne, cette quadragénaire n'a pas eu à subir de lourde condamnation: elle a été condamnée à "15 jours d'emprisonnement", après quoi elle a été expulsée.[11]

Voir aussi[edit]

En anglais

Traductions

  • Une version de cette page est aussi disponible dans les langues suivantes : anglaise.

Références[edit]

  1. Professeur accusé à cause d'un nounours - BBC News, 28 novembre 2007
  2. Nick McMaster - Professeur britannique accusé à cause d'un nounours - Newser, 28 novembre 2007
  3. Teddy teacher: Lawyer expects her to be pardoned after visit from British Muslim peers - Mail Online, December 1, 2007
  4. 4.0 4.1 Allegra Stratton - Jailed teddy row teacher appeals for tolerance - Guardian, November 30, 2007
  5. 5.0 5.1 Calls in Sudan for Execution of British Teacher - The New York Times, 30 novembre 2007
  6. Mohamed Osman - Au Soudan, appel à l'éxécution d'une Britannique - Associated Press, 30 novembre 2007
  7. Charles Onians - Une manifestation à Khartoum demande la fusiilade d'un professeur - Agence France Press, 20 novembre 2007
  8. Sam Gale Rosen - Des manifestants armés veulent tuer une femme professeur britannique - Newser, 30 novembre 2007
  9. La Grande Bretagne cherche à libèrer une femme professeur - BBC News, 1er décembre 2007
  10. Professeur accusé pour un nounours - BBC News, 28 novembre 2007
  11. Professeur britannique emprisonnée à cause d'un nounours - BBC News, 29 novembre 2007